Musique

\

 

Om namah Shivaya

Om namah Shivaya ...

Shivaya namah Om ...

 

 

Hari Hari Om Ramakrishna

Ramakrishna Paramahamsa

 

 

La grandeur de Shiva

D'après "L'hymne à la grandeur de Shiva" (Shiva mahimna stotram) de Poushpadanta, sur un air populaire indien.

(Poushpadanta: selon la mythologie, le roi des gandharvas, les anges musiciens.)

 

Si on peut te dédier une fleur

Seigneur nul ne peut décrire ta grandeur

Quiconque a été délivré

Tu as bien voulu l'éclairer

Comme dans la nuit une lueur

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

S'il est impossible de te louer

Sans connaître ta grandeur

Alors ni les hommes ni même les dieux

À aucun moment et en aucun lieu

N'auraient pu te chanter

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

Au-delà de la parole, des écrits

Tu es connu dans le coeur

Personne ne peut te donner un nom

Cependant combien ta création

A déjà leurré mon esprit

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

Nombreux les chemins allant vers Toi

Chacun de nous à son heure

Comme un fleuve coule à l'océan

T'arrive à son tour, T'adorant

Selon sa propre voie

Nul ne peut décrire ta grandeur ! (bis)

 

Shiva, Toi qui du plus simple sourire

Accordes fortune et honneur

Tu vis en ermite retiré

Ne souhaitant rien posséder

L'illusion ne peut te séduire

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

Les dieux ont désiré Te mesurer

Impossible labeur

Lorsqu'ils T'ont offert leur adoration

Tu leur a montré pour leur dévotion

Qui Tu étais de ton gré

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

Quand tu dansas pour sauver ton empire

Sur terre, l'on trembla de peur

Les constellations furent dérangées

Tes bras remuant la nuit étoilée

Et même les Cieux frémirent

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

Toi qui nous octroies la libération

Tu prends toujours une fleur

Qui t'es offerte avec dévotion

Qui t'es donnée sans ostentation

Ne serait-ce qu'un bourgeon

Nul ne peut décrire ta grandeur ! (bis)

 

Créateur, protecteur et destructeur

Tu es le feu intérieur

Dont les yoguis en méditation

De par ta propre révélation

Entrevoient la splendeur

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

Bien pauvre est mon être plein de désirs

Incomparable est ta grandeur

Ta divinité est éternelle

Et bien qu'effrayé, je me rappelle

À ton souvenir

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

Si on peut te dédier une fleur

Seigneur nul ne peut décrire ta grandeur

Quiconque a été délivré

Tu as bien voulu l'éclairer

Comme dans la nuit une lueur

Nul ne peut décrire ta grandeur ! (bis)

 

C'est peu de ce qu'a dit Poushpadanta

Pour chanter le Seigneur

Et ainsi se faire pardonner

D'avoir une fleur piétiné

Fleur à offrir à Shiva

Toi dont nul ne peut décrire la grandeur

Non, nul ne peut décrire ta grandeur ! (ter)

 

 

Parashouram

(Swami Ritajananda - nom monastique -, nom de naissance : Parashouram Sharma 1906-1994)

 

Qui te connaît est béni

Jay Shri Gourou Maharaj ji ki jay

Doux Seigneur, Parashouram, doux Seigneur,

Mon doux, doux Seigneur, Parashouram, doux Seigneur

À Dieu tu nous conduis

Om

 

 

Vishnou Ramakrishna Paramahamsa

Om Hari Om Namo Namah Ramakrishnaya ...

Om Jaya Vishnou Ramakrishna Paramahamsa ...

 

 

Chant au Gourou

D'après un chant populaire indien.

 

Tu es mon père

Et Tu es ma mère

Tu es tendre Maître

Le salut de mon être

Mon ami de toujours

Qui malgré les errances

Malgré les longs détours

Ne perd jamais patience

 

Je Te confie mon coeur

En Toi il s'adoucit

Tu fais vaincre la peur

Et s'apaiser l'esprit

Tu nous montres le Soi

Et soutiens notre effort

Celui qui tombera

Tu l'aimeras encore

 

Ta forme resplendit

Dans le coeur de tes enfants

Et ton nom retentit

Comme le plus beau des chants

Emplis mon coeur

Ton amour est mon sauveur

Laisse-moi reposer

À jamais à tes pieds

 

Tu es le chemin

Et tu combles mon vide

Ne lâche pas ma main

Où irais-je sans guide ?

Pur est ton coeur

Aussi je Te loue

Toi divin Seigneur

Dont l'amour est si doux

 

Tu es mon père

Et Tu es ma mère

Tu es tendre Maître

Le salut de mon être

 

 

Chant à Ramakrishna

Toi qui es au-dedans de nos coeurs

Au plus profond de nous, ce qu'il y a de meilleur

Le témoin éternel

Je te salue encore et encore

Là où tu apparais, tous tes dévots t'adorent

Tu es tel

Ramakrishna (bis)

Puisses-tu rapprocher cet instant

Où la conscience enfin du long égarement

Se libère à jamais

Que je goûte à la félicité

Dont tu lèves parfois, quand tu l'as décidé

Le secret

Ramakrishna (bis)

Om

 

 

Jay Ramakrishna - Jay Sarada Devi

Jay Ramakrishna Paramahamsa ...

Sarada Devi Jay Shri Ma ... Om

 

 

La grandeur de Shiva

court et a cappella

D'après "L'hymne à la grandeur de Shiva" (Shiva mahimna stotram) de Poushpadanta, sur un air populaire indien.

(Poushpadanta: selon la mythologie, le roi des gandharvas, les anges musiciens.)

 

Créateur, protecteur et destructeur

Tu es le feu intérieur

Dont les yoguis en méditation

De par ta propre révélation

Entrevoient la splendeur

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

Bien pauvre est mon être plein de désirs

Incomparable est ta grandeur

Ta divinité est éternelle

Et bien qu'effrayé, je me rappelle

À ton souvenir

Nul ne peut décrire ta grandeur !

 

Si on peut te dédier une fleur

Seigneur nul ne peut décrire ta grandeur

Quiconque a été délivré

Tu as bien voulu l'éclairer

Comme dans la nuit une lueur

Nul ne peut décrire ta grandeur ! (bis)

 

C'est peu de ce qu'a dit Poushpadanta

Pour chanter le Seigneur

Et ainsi se faire pardonner

D'avoir une fleur piétiné

Fleur à offrir à Shiva

Toi dont nul ne peut décrire la grandeur

Non, nul ne peut décrire ta grandeur ! (ter)

 

 

Om namah Shivaya

Hari Hari Om Ramakrishna

La grandeur de Shiva

Parashouram

Vishnou Ramakrishna Paramahamsa

Chant au Gourou

Chant à Ramakrishna

Jay Ramakrishna - Jay Sarada Devi

La grandeur de Shiva (court et a cappella)

 

Tous les morceaux ci-dessus d'affilée

 

Musiques et textes déposés