Ramakrishna Ramakrishna Ramakrishna

 

Le Védanta

 

Le Védanta, littéralement 'la fin, l'aboutissement des Vedas', une des six philosophies hindoues, développée par Shankara, Ramanouja, Madhva et d'autres, basée sur les Oupanishads, proclame que Brahman, l'Être-Conscience-Félicité, est la seule Réalité, qu'Il est la nature essentielle de tous les êtres, que rien n'existe en dehors de Lui, que l'univers est Un, Lui.  Sa connaissance nous est voilée de par la puissance de Maya (l'Illusion), c'est-à-dire du point de vue de l'homme, de par son identification illusoire au mental et au corps.  Toutefois, cette philosophie soutient et se veut de démontrer que l'identification à Brahman - en l'occurrence, à l'âme (Atman), au Soi primordial - est possible pour l'homme, et ce de son vivant ; cette identification à Brahman réalisant sa libération.  Le Védanta ne rejette aucune approche de Dieu, considérant que, si le but est unique, les chemins sont multiples.

Sommairement, le sage Shankara défendit un Védanta non dualiste (advaïta) alors que le sage Ramajouna défendit un Védanta dualiste "mitigé" (visishtadvaïta) et que d'autres, tel Madhva, un Védanta dualiste pur (dvaïta). Tant pour le Védanta non dualiste de Shankara que pour le Védanta dualiste de Ramanouja et autres, la Maya (l'Illusion) est le Pouvoir de Dieu ; mais tandis que pour l'école non dualiste, Brahman seul est réel, les âmes individuelles et l'univers étant erronément perçus à cause de Maya, celle-ci comprise comme "illusion", le dualisme considère l'âme individuelle et l'univers  comme étant des manifestations réelles du Pouvoir divin, et le concept d' "illusion" y est donc absent.

 

 

 

 

Écritures du Védanta

 

En dehors des Vedas (littéralement : 'Savoirs' ; livres sacrés fondamentaux de l'hindouisme déclarés avoir été révélés - 2000 avant Jésus-Christ ? - ; il y a quatre Vedas : le Rig Veda, le Sama Veda, le Yajour veda et l'Atharva Veda), dont le Védanta s'inspire, les écrits principaux de cette philosophie consistent en les Oupanishads, les Brahma Soutras et la Bhagavat Guita.

Les Oupanishads (textes sacrés débattant du yoga, de l'homme, de Dieu et de la philosophie - entre 1000 et 500 avant Jésus-Christ) font suite aux Vedas. Les principales Oupanishads sont les : Brihadaranyaka, Chandogya, Aitareya, Taittiriya, Isha, Kena, Katha, Prasna, Moundaka, Mandukya, Svetasvatara.

Les Brahma Soutras de Badarayana (entre 500 et 100 avant Jésus-Christ ?) constituent la première tentative de systématisation de l'enseignement des Oupanishads. Il sont devenus l'objet de plusieurs commentaires, dont les plus importants sont ceux de Shri Shankara et de Shri Ramanouja.

Les écrits de ces deux sages relèvent aussi du Védanta, notamment 'Le plus beau fleuron de la discrimination' de Shri Shankara est un modèle du genre.

La Bhagavat Guita (littéralement : 'le Chant du Seigneur' ; dialogue entre Shri Krishna et Arjouna extrait du Mahabharata. Sans doute le livre de l'hindouisme le plus répandu) n'a pas besoin d'être présentée. Elle a été traduite en centaines d'éditions dans les principales langues du monde. De ce livre on a dit qu'il n'y en a pas un autre qui soit à la fois aussi grand, aussi complet et aussi court.  Cette oeuvre résume plusieurs philosophies.