Ramakrishna Ramakrishna Ramakrishna

 

 Le Manichéisme

 

Les origines

Mani ou Manès est né le 14 avril 216 près de Ctésiphon en Babylonie. Il vécut toute sa jeunesse dans la secte judéo-chrétienne des Elkhasaïtes et avait douze ans lorsqu'un ange lui annonça sa mission. Ce n'est qu'à 24 ans qu'il proclama cette nouvelle mission. Ayant été exclu par les autorités locales, il partit alors prêcher dans le nord de l'Inde. Sur l'Indus il convertit un souverain local qui le nomma "le nouveau Bouddha". Il envoya des disciples en Babylonie, en Egypte et en Syrie. Par la suite Mani revint prêcher dans l'empire perse. Il était alors protégé par l'empereur Châpuhr 1er mais après le court règne d'Hormizd, Bahrâm 1er sur l'impulsion du clergé zoroastrien, le fit condamner au martyre. Mani succomba à Gundeshâhpurh en 277.

Bas relief représentant Châhpuhr 1er.

Le Manichéisme pénétra dans l'empire romain oriental puis en Afrique du nord. Son expansion se déroula jusqu'au Ivème siècle puis cette religion fut soumise aux persécutions de l'église chrétienne et disparut d'occident. A l'est et notamment vers Babylone, malgré les persécutions le Manichéisme se maintint jusqu'à la fin du VIIIème siècle et des missions atteignirent la Chine où des communautés survécurent jusqu'à la fin du IXème siècle.

Le dualisme manichéen réapparut dans l'empire byzantin sous la forme du Paulicianisme puis par les Balkans où le prêtre Bogomile, sans doute un personnage légendaire, fonda le Bogomilisme qui devint religion d'état en Serbie, et par l'Italie, il gagna le sud de la France où le mouvement Cathare s'implanta.

Cette doctrine qui a fait l'unanimité contre elle n'a pas survécu au XVème siècle.

 

Les textes

Les livres canoniques du Manichéisme sont nombreux. 7 de ces livres sont de la main de Mani ou lui ont été attribués: l'évangile vivant, le trésor de vie, le livre des mystères, la Pragmateia, le livre des géants, le livre des prières et les Epîtres. Tous ces textes sont écrits en syriaque. Dans ces différents livres, on trouve toute la théorie expliquant la formation de l'univers, ou cosmogonie, selon la doctrine manichéenne. On trouve également des récits légendaires sur les origines du monde. D'autres textes écrits par des disciples très proches du maître existent également traitant de divers sujets comme l'origine de l'homme. Dans tous ces différents ouvrages, figurent des éléments d'origine iraniennes, chrétiennes, hindouistes et bouddhistes.

La doctrine de Mani est une gnose qui se révèle uniquement à l'initié. Cette connaissance fondamentale nécessite de longs travaux où la réflexion, le raisonnement et l'argumentation sont inutiles. La révélation s'impose naturellement à celui qui jour après jour l'attend avec humilité, la contemple avec admiration et s'en imprègne. Plus tard "le livre des deux principes" cathare repris cette doctrine dualiste.

Le manuscrit de Florence, écrit par Jean de Lugio au XIIIème siècle. Il est composé de deux ouvrages: le Livre des deux Principes et le Rituel Cathare.

Malgré les transcriptions qu'il fit lui-même de sa doctrine, ce qu'il reprochait à ses prédécesseurs, il ne nous reste que peu d'éléments sur ces différents textes qui nous sont connus surtout par leurs adversaires.

 

La doctrine

Mani se considérait comme le dernier des prophètes notamment après Zoroastre, Bouddha et Jésus. Il leur reprochait de n'avoir pas écrit leur enseignement qui de ce fait avait subi de nombreuses modifications après leur mort et provoqué des hérésies. Aussi il écrivit de nombreux textes. Son enseignement est fondé sur l'existence de deux pouvoirs antagonistes en lutte perpétuelle: Dieu ou la lumière contre la matière ou les ténèbres. Chaque royaume est nettement séparé. Le premier, terre de lumière est composé de 5 demeures, intelligence, raison, pensée, réflexion et volonté. Dieu y règne. Le second fait de 5 gouffres, fumée, brouillard, feu dévorant, air et vent destructeurs est le domaine de Satan.

Manuscrit manichéen datant du VIIIème siècle.

A la suite de créations successives apparut l'homme qui entra dans les ténèbres en procréant et devint ainsi esclave de la matière. L'âme pure erre ainsi d'incarnation en incarnation et ne peut obtenir sa délivrance que par le renoncement à toute violence. Seuls les humains qui se livrent à cette discipline seront libérés lors de leur mort. A la fin des temps un cataclysme embrasera et détruira le monde visible et les forces du mal disparaîtront dans une immense fosse.

L'église manichéenne est composée des élus et des auditeurs. Seuls les élus que l'on nommait aussi parfaits ayant complètement renoncé au monde obéissaient aux interdits ascétiques très rigoureux. Les auditeurs étaient des disciples au service des parfaits. Ils ne devaient suivre qu'un décalogue et étaient incapables de mener une vie pure. Ils ne pouvaient qu'espérer renaître dans le corps d'un élu.

 

Les Cathares

Issu du grec Katharos "pur", ce mouvement était très répandu dans le Languedoc et dans le comté de Toulouse. Il remonte à la secte des Pauliciens issus eux mêmes des manichéens qui furent exterminés en orient. Au Xème siècle, les survivants de cette secte furent déportés en Bulgarie ce qui ouvrit la voie à un mouvement contestataire fondé par le prêtre, sans doute légendaire, Bogomile. Des membres de cette secte persécutés par les catholiques gagnèrent la Lombardie et par là le sud de la France.

En 1167 se tint le concile de St Felix de Caraman dans le comté de Toulouse présidé par un évêque Bogomile ce qui inquiéta les autorités. En 1179 au concile du Latran, Alexandre III lança l'anathème contre les hérétiques languedociens et proclama la croisade. En juillet 1209 l'armée des croisés, composée de barons du nord de la France et conduite par Simon de Montfort entra en Languedoc. La répression fut atroce et se termina après plusieurs massacres par la prise du château de Monségur le 16 mars 1244.

Simon de Montfort après le massacre de Béziers où fut prononcée la phrase célèbre "Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ..." par Arnaud-Amaury et la prise de Carcassonne, fut élu chef de la croisade contre les Albigeois, autre nom donné aux Cathares.

La doctrine exposée dans le "Livre des deux principes" était une doctrine dualiste opposant l'esprit (le bien) à la matière (le mal). L'homme créé par Dieu a été entraîné par Satan dans la matière périssable. L'incarnation est une déchéance et ce n'est qu'en se détachant de la chair que l'homme peut se délivrer au moyen d'une ascèse rigoureuse allant jusqu'à l'abstention totale de nourriture (endura). Cela était suivi par les "parfaits" ayant reçu le consolamentum ou baptême de l'esprit. Les simples croyants ou "bonhommes" continuaient de mener une vie normale mais s'engageaient à recevoir le consolamentum en péril de mort.

 

Les paroles

Épître du fondement

"Celui qui écoutera les paroles du salut, qui les croira d'abord et ensuite conservera ce qu'elles auront mis au profond de lui-même, celui-là ne sera jamais sujet à la mort, mais, au contraire, il jouira de la vie éternelle de Gloire."

Képhalaïon

"Jamais il n'a été écrit de livres comparables à ceux que j'ai écrits."

"Après trois jours il [Jésus] est ressusité d'entre les morts… Il leur a insufflé son Esprit saint avant de les envoyer prêcher. Il est remonté en haut. Au lendemain des jours de Paul… l'église de Jésus s'est corrompue. Aussi la véritable église qu'il avait fondée s'est aussi élevée en haut."

"La Sagesse et les bonnes œuvres ont été apportées avec une suite parfaite d'une époque à une autre par les prophètes de Dieu. Elles vinrent en un temps par le prophète nommé Bouddha, en un autre par Zoroastre en un autre par Jésus. Après quoi la présente révélation est arrivée et la présente prophétie s'est réalisée par moi Mani."

 

Glossaire

Mani ou Manès: Le fondateur du Manichéisme. Né en 216, il transcrivit lui même le canon de sa religion. Il succomba en 277 après avoir été condamné au martyre sous l'influence du clergé zoroastrien.

Bogomiles: Mouvement dualiste fondé par le prêtre Bogomile, sans doute légendaire, apparu en Bulgarie au Xème siècle. Son influence est à la source du mouvement Cathare.

Cathares: Mouvement religieux surtout présent dans le sud de la France, basé sur le principe dualiste du Manichéisme. Ce mouvement fut durement réprimé par une croisade.

Paulicianisme: Mouvement dualiste qui apparut dans l'empire byzantin au IXème siècle et qui fut durement réprimé. Les survivants de ce mouvement furent déportés en Bulgarie et sont à l'origine du mouvement Bogomile.

Simon de Monfort: Il commanda l'armée des croisés, composés de barons du nord de la France qui à partir de 1209 réprima le mouvement Cathare dans le sud de la France. La prise du château de Montségur marqua la fin de cette croisade en 1244.

Consolamentum: Baptême de l'esprit reçu par les parfaits Cathares qui avaient choisi l'apostolat.

Endura: Il s'agit de l'abstention totale de nourriture que les parfaits Cathares observaient pour détacher leur esprit de la matière.

 

De AACAWEB