Ramakrishna Ramakrishna Ramakrishna

 

Chaman népalais posant avec le tambour qui lui sert à appeler son esprit ancestral

 Le Chamanisme

 

Chamanisme ou shamanisme (shaman, du toungouse : celui qui est bouleversé, transporté).

Système de pratiques magiques (symboliques, spirituelles) répandu surtout dans les sociétés traditionnelles sibériennes, dont elles constituent la "religion" (du latin religere : se relier) exclusive. Le Shamanisme réunit les choses, au lieu de les séparer. L'enseignement est donné par les esprits. Le praticien voyagera dans Monde Non-Ordinaire, comme un grand arbre, entre le Monde d'En-Bas ( les racines ), Monde du Milieu ( le tronc ) et Monde d'En-Haut ( le feuillage ).

On observe des pratiques analogues chez de nombreux peuples, à commencer par les Mongoloïdes, qui seraient tous originaires de Sibérie. Un autre exemple bien connu de chamanisme est la religion des Indiens d'Amérique du Nord. Le Chamanisme amérindien reste également vivant notamment les pratiques thérapeutiques liées à l'Ayahuasca, étudiées avec intérêt par des thérapeutes contemporains (cf. le documentaire "Autres Mondes" de Jan Kounen). 

L'on trouve aussi des pratiques de type chamanique en Afrique, notamment en Afrique noire, et aussi dans les îles de l'océan Pacifique.

Le chamanisme est la spiritualité la plus ancienne connue. Depuis quelques années, des paléontologues considèrent que certaines peintures pariétales de l'Europe (transformations d'hommes en animaux) représenteraient des scènes et des symboles de type chamaniques et seraient liées à ces rituels.

Le chamanisme est toujours vivant, y compris dans les sociétés occidentales modernes.

 

Sur cette gravure du XVIIIe, les bois sur la tête de ce chaman toungouse indiquent que par la transe, il peut devenir renne.

 

Ethnologie et chamanisme

La catégorie "chamanisme" pose problème aux anthropologues. Que peut-on appeler chamanisme, quand on utilise ce terme tant pour parler des pratiques des Toungouses que de celles des urbains européens ? Pour répondre à cette question, il faut revoir l'histoire du mot et ce qu'elle implique.

Le terme « chamane » est introduit au 18ème siècle et emprunté au toungouse (Sibérie) par l’archiprêtre Avvakum. Roberte Hamayon (La chasse à l'âme, 1990) caractérise le chamanisme de Sibérie ainsi : il s’agit d’une « procédure de médiation, rudimentaire et bonne à tout faire supposant une conception spécifique de l'homme, du monde et de la société » ainsi que de leurs relations. La notion d'échange est au cœur de la pensée chamaniste : surtout il existe un lien fondamental entre la chasse, l’alliance et le chamanisme ; ainsi, elle propose que le chamanisme en soi s'enracine dans la vie de chasse, en raison d'un rapport de nécessité fondé sur ce qui semble caractériser le chamanisme au niveau le plus général : la gestion de l’aléatoire. Celle-ci se réalise par un échange avec les esprits, lors de la transe.

Le chamanisme est donc une conduite, une efficacité, une technique, à restituer dans le tout de la société. Il remplit une fonction d'adaptation à des situations démunies et difficiles, par sa souplesse, son pragmatisme (contrairement aux religions instituées), et par sa disponibilité.

Les traits essentiels du chamanisme sont : l’alliance avec les esprits de la surnature, le voyage de l'âme, la gestion de l’aléatoire par le rapport entre chamane et esprits, mais aussi la fluidité, car le chamanisme n’est pas quelque chose de figé puisqu’il intègre.

L’institution chamanique dépasse largement la région sibérienne. Tous les continents sont touchés et on assiste aussi à des mouvements new-ageux en Amérique du Nord, en Europe et en France, avec l’émergence d’un néo-chamanisme.

 

 

Chaman de l'Himalaya

 

Chaman du Mexique

 

Chamane Sud-africaine - (Hugues Foulquier)

 

Le chamanisme dans le monde

Le chamanisme a existé en Chine. Il a été repris par le taoïsme. Selon un ouvrage du IIIe siècle, le Baopuzi, le prêtre connaît des voyages extatiques qui l'emmènent au ciel, où il peut rencontrer des dieux, des ancêtres, ou trouver des remèdes médicaux. Il est aidé par des animaux, dragons, tigres ou cerfs. Une caractéristique générale des chamans est justement de pouvoir se rendre au Ciel ou dans les Enfers.

Il y a des exemples très nets de chamanisme dans le monde indo-européen, surtout dans sa mythologie. Ainsi, le dieu Odin des Scandinaves peut quitter son corps, qui gît alors comme endormi, sous une forme animale, et voyager là où il le désire. Il possède un cheval à huit pattes, très rapide, qui est aussi identifé à un arbre cosmique (Yggdrasill) semblable à celui utilisé par les chamans lors de leurs voyages. Par ailleurs, Odin est un grand magicien et il peut forcer les morts à livrer les secrets de l'Au-delà, ce qui est une prérogative du Chaman. Dans la Grèce antique, on connaît le poète Aristéas, originaire de l'île de Proconnèse. Il était transporté au loin lors de «délires apolliniens» (Apollon étant un dieu apparenté à Odin). Il abandonnait son corps, qui gisait comme mort. Sur son île, une statue le représentait à côté d'Apollon (Hérodote, IV, 13-15). Pline l'Ancien rapporte qu'elle représentait son âme quittant son corps sous la forme d'un corbeau.

En vérité, la cosmologie indo-européenne est conforme au chamanisme néolithique: l'univers est constitué de trois mondes, le Ciel, la Terre et les Enfers, qui sont reliés par un arbre. La voyance, la divination ou la magie sont plus l'affaire des femmes que des hommes (d'où les croyances aux sorcières). Le chamanisme masculin se voit relégué dans la mythologie tandis que les fonctions sacerdotales sont exercées par une classe de prêtres.

Les Scandinaves considéraient leurs voisins lapons (de langue finno-ougrienne) comme de grands magiciens. Ils appelaient aussi ce peuple les Sames. De toute évidence, le chamanisme était très développé chez eux. Les chamans sames, les noai'de, étaient surtout des femmes. Leurs pratiques ont été décrites au XIIIe siècle dans l'Historia Norwegiae. Ils officiaient grâce à des assistants qui chantaient et ils utilisaient un tambour (comme leurs homologues sibériens) et un marteau de corne. Ils pouvaient prendre une forme animale pour aller se battre contre un confrère, découvrir un voleur ou même le mutiler à distance, attirer le gibier à portée des chasseurs ou le poisson dans le fjord, provoquer des états d'hypnose ou d'illusion des sens. Les Finno-Ougriens sont originaires des forêts du nord de la Russie. D'une manière ou d'un autre, une analyse fine du chamanisme le fait toujours provenir du nord de l'Eurasie.

 

De Wikipédia

 

 

 

 

 
 
 Les religions autochtones

ou Chamanisme

Autre présentation

 

Le Chamanisme est l'ensemble de pratiques qui permettent de dominer les esprits en utilisant des techniques diverses comme la transe. Le chaman, le plus souvent de sexe masculin, peut lors de cette domination de l'esprit qui l'habite, accéder à d'autres mondes. Pour atteindre ces états, ils prennent parfois des substances hallucinogènes altérant leur état de conscience. Dans ces autres mondes ils rencontrent des esprits qui peuvent être bon ou mauvais. Ces esprits sont des défunts humains, des esprits d'animaux ou des forces naturelles. Si l'esprit est mauvais, le chaman doit le dominer et le vaincre, s'il est bon il peut s'en faire aider. De nombreux chamans ont un esprit qui leur est devenu familier.

Chaman amazonien de la tribu Yanomamo.

Le mot chaman vient du langage de la tribu Tungus vivant en Sibérie, le chamanisme étant très courant dans cette région. Il signifie "celui qui sait". Sa principale fonction est de servir de passerelle entre le monde réel et celui des esprits. Les pouvoirs du chaman sont de quatre ordres.
- La guérison implique une bonne connaissance des plantes médicinales. Combinée à des rites ancestraux, cela permet de guérir les malades.
- Le chaman doit conserver les connaissances acquises et acquérir des connaissances qui ont été perdues au cours du temps. Il est le conservateur de son savoir qu'il doit également transmettre.
- La prophétie est son troisième pouvoir. Le cercle sacré, symbolisant le cycle perpétuel de la vie est sa principale inspiration. Ce cercle sacré à une grande importance dans le Chamanisme. Les chamans d'Amérique du nord affirment que tout est rond dans la nature d'où par exemple, l'implantation des tipis en cercle. L'interprétation des signes leur permet de réaliser ces prophéties. Leur sens aigu de l'intuition en fait aussi un genre de psychologues qui peuvent prévoir les réactions des patients en fonction des circonstances.
- Du fait de leur grand pouvoir de perception, ils sont capables de détecter les courants énergétiques et ainsi de les influencer. C'est ce que l'on nomme communément la magie.
L'homme médecine (Wishasha Wakan) des tribus indiennes nord américaines est un exemple de chaman. Il est l'intermédiaire entre le grand créateur et la tribu et grâce à l'enseignement issus des anciens qu'il détient, à ses connaissances sur les plantes et à ses relations magiques, il parvient à soulager les maux des membres de sa tribu.

Homme médecine d'une tribu Navajo.

On devient chaman le plus souvent en étant choisi au vu des prédispositions dans l'enfance. Le chaman en titre choisit un élève qui le remplacera plus tard et qu'il soumettra au cours de son enseignement à différentes épreuves pour l'évaluer et éprouver ses capacités.

 

Les mythes

Les mythes dans les sociétés animistes ont une signification très importante. Ils donnent un sens à la vie et expliquent les liens entre les hommes et la nature. Bien qu'il soit évident que les récits de ces mythes ne soient pas véridiques au sens strict, ils répondent malgré tout à de nombreuses questions. Ils expliquent pourquoi les choses et les hommes ont été créés et justifient l'ordre de la société.

Les Masaïs vivent au pied du volcan Ol Doinyo Lengaï, demeure de leur dieu Enkaï. Il leur a fait dont du bétail en le faisant descendre du ciel le long d'un arc en ciel.

La création de la lumière et son alternance avec l'obscurité sont l'objet de nombreux mythes. Ainsi pour les Igluliks, l'obscurité régnait à l'origine et le Renard souhaitait que cela perdure car cette situation favorisait la chasse. Le Lièvre au contraire demandait la lumière afin de se nourrir. Un compromis fut trouvé donnant naissance au jour et à la nuit en alternance. D'autre récits nord américains racontent comment un Grand Corbeau vola la boîte contenant le soleil au chef du ciel et l'ouvrit partout dans le monde.

La lune, avec en particulier ses phases, est tout autour du globe une source de nombreux mythes.

Dans les régions arctiques où les nuits sont longues, la lune est considérée comme favorable aux hommes car elle favorise la chasse par son influence sur les marées et les courants. D'autres mythes expliquent la position des étoiles. Une légende indienne raconte comment sept sœurs se réfugièrent sur une souche pour échapper à leur frère transformé en ours. Cette souche s'éleva jusqu'au ciel et les sept sœurs formèrent la grande ourse. La création de l'homme est également un sujet de première importance. Ainsi le mythe aborigène de la création raconte comment l'étoile du matin créa le soleil et l'homme à qui elle donna un épieu pour chasser. La femme qui n'était pas encore parvenue à l'existence découvrit la terre en compagnie d'une autre étoile avec laquelle elle cherchait un endroit propice. Elle parvint à l'existence, trouva que la terre était un endroit accueillant et s'accoupla à l'homme.
Toutes ces différentes histoires donnent une image du monde et procurent aux adeptes des ces religions un sentiment de sécurité en donnant une signification aux différents événements.

 

Les rites

Les rites sont des actions répétitives qui se déroulent suivant un ordonnancement bien établit. Les rites de passage ordonnent la vie en marquant les transitions au cours de la vie. Les plus courants sont ceux de la naissance, de l'accession à la majorité, du mariage et de la mort. Les rites mortuaires qui ouvrent sur l'incertain de la condition de l'être humain après la mort et les rites de passage à l'âge adulte sont les plus importants dans les religions animistes.

Danse rituelle en Papouasie Nouvelle Guinée.

Les rites initiatiques pour les jeunes gens passant à l'âge adulte sont toujours l'occasion d'une épreuve. Ainsi la quête de la vision des indiens d'Amérique oblige les jeunes garçons à se purifier dans une sweat lodge ou tente à sudation, sorte de sauna où la température est difficilement supportable. Il en ressort prêt à passer quatre jours et quatre nuits seul sans nourriture en quête de la vision que lui adressera le grand esprit créateur pour éclairer son destin. Au retour, après un nouveau passage dans la sweat lodge, il demandera à l'homme médecine d'interpréter cette vision. En Ouganda, chez les Gisous, le passage à l'âge adulte est marqué par une circoncision qui se réalise debout au milieu de la foule. Le jeune homme ne doit montrer aucun signe de peur et son succès est célébré triomphalement. En Afrique occidentale pour les jeunes filles, ce rite se réalise par une préparation à la vie domestique, sociale et sexuelle loin de leur foyer parental. Après six mois, la fin de cette préparation est marquée par l'excision et le changement du nom.

Les Pow Wow, rassemblement des différentes tribus indiennes sont toujours l'occasion de faire revivre les traditions. A l'origine ils étaient l'occasion entre autre, de régler les affaires tribales et de contracter de nombreuses unions. La danse du soleil avait lieu en cette occasion.

Outre ces rites initiatiques, les cérémonies marquant les changements de saison sont très caractéristiques de ces religions comme la danse du soleil des indiens d'Amérique du nord où les participants dansent pendant plusieurs jours face au soleil. Le dernier jour, ils se font percer la poitrine par un crochet relié à l'arbre de vie situé au centre de l'aire de danse. Cette danse est destinée à rendre grâce à l'esprit créateur et permet aux hommes lors de la dernière phase, de se rapprocher des femmes habituées aux douleurs de l'accouchement.

 

Le bien et le mal

Les religions animistes, comme toutes les autres connaissent les bonnes et les mauvaises choses. La différence vient du fait que le bien et le mal s'incarnent comme des amis ou des ennemis bien personnalisés tel que les esprits, les sorciers ou les démons. Un fois que les forces du mal, responsables des maladies, de la mort et autres catastrophes sont bien personnifiées, les forces du bien luttant contre elles le sont aussi. Il est alors possible de ne pas rester impuissant devant les forces naturelles en créant des rites, des symboles et des actes pour lutter contre les maux qui peuvent survenir.

Les masques ont une grande valeur symbolique lors des rituels.

Il est possible de manipuler les différents pouvoirs et par là, d'entrer en contact avec les esprits qui influencent la vie de tous les jours. Reconnaître l'importance et l'existence des esprits implique le respect des ancêtres, des esprits des animaux et de toutes les forces de la nature. Ne pas les respecter, provoquerait sans aucun doute de sérieux désagréments. La manipulation de ces forces grâce à des rites appropriés permet de s'adresser aux esprits bons mais aussi mauvais car ce type de contact n'est pas sans danger. Il est nécessaire de prendre des mesures pour éloigner les mauvais esprits qui traditionnellement prennent possession des gens. Ces possédés devront alors s'adresser à un exorciste ou à un chaman pour s'en débarrasser. Pour s'attirer l'aide des bons esprits, des sacrifices ou des objets particuliers chargés de signification peuvent servir à convaincre ces esprits à venir en aide aux humains.

Jeune fille de Côte d'Ivoire portant un maquillage rituel.

Les objets servant à invoquer les esprits lors des rites sont très divers. Les masques sont les plus connus et sont considérés comme très puissants. Ce peut être aussi des crânes humains ou des sculptures très diverses qui peuvent apporter la santé ou la fécondité. Des échanges existent en permanence entre le monde des humains et le monde des forces surnaturelles. Ils conditionnent la vie quotidienne et imposent des rituels complexes pour éviter des réactions néfastes du monde des esprits.

 

De AACAWEB